Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois

OÙ LES CŒURS S'ÉPRENNENT

8 avril

D’après les scénarios de Les Nuits de la pleine lune et Le Rayon vert d’Eric Rohmer

Mise en scène Thomas Quillardet

Adaptation collective pour Les Nuits de la pleine lune

Adaptation pour Le Rayon vert Marie Rémond, Thomas Quillardet

Avec Benoit Carré, Florent Cheippe, Guillaume Laloux, Malvina Plégat, Marie Rémond, Anne-Laure Tondu, Jean-Baptiste Tur

Création lumière Nadja Naira
Scénographie James Brandily assisté de Long Ha, Fanny Benguigui
Constructeur Pierre-Guilhem Coste
Costumes Frédéric Gigout
Régie générale Camille Jamin
Régie lumière Nieves Salzmann
AdministrationClaire Guièze (le petit bureau)

Production 8 avril
CoproductionThéâtre de Saint-Nazaire, Scène nationale
Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Île-de-France ; Adami ; Arcadi Île-de-France ; le petit bureau ; Fonds d'Insertion professionnelle de l’Académie – ESPTL ; DRAC et Région ALPC ; Théâtre de Choisy-le-Roi, Scène conventionnée pour la diversité linguistique pour son accueil en résidence
Remerciements Théâtre Firmin Gémier / La Piscine – Antony ; La Colline, théâtre national ; Odéon, Théâtre de l’Europe ; Théâtre Ouvert

Ce projet est né grâce à une résidence à l’Atelier du Plateau dans le XIXe arrondissement de Paris

Du Vendredi 26 Mai au Dimanche 28 Mai 2017
02h00

C’est où, quand et comment l’amour, le vrai, le grand ? Deux films, deux femmes, un idéal. Louise et Delphine cherchent à vivre le couple autrement : l’une veut réinventer l’indépendance, l’autre refuse la médiocrité. Paris, Marne-la-Vallée, Cherbourg, Biarritz : train de banlieue et grande ligne nous embarquent à travers les motifs de l’amour et du devenir femme. Du cinéma au plateau, la langue du réalisateur Eric Rohmer est celle des émotions et des impulsions ; et le corps est celui du désir, aimant, impatient, inquiet. Deux scénarios, deux pièces, un diptyque. Thomas Quillardet recrée en un montage rythmé ces deux œuvres des années 1980 : Les Nuits de la pleine lune et Le Rayon vert. Cette écriture claire des contradictions humaines, ces personnages touchants, pris dans la confrontation entre leurs idéaux et la banalité, constituent un formidable matériau théâtral. Sur le plateau-maquette ludique, avec cette fantaisie vive, amère et drôle, qui décale le réel pour mieux le saisir, les acteurs empoignent les sentiments, simplement. Le diptyque projette le désir amoureux, la solitude et l’imprévu comme mouvements de vie car « tout est fortuit, sauf le hasard » soufflait Rohmer. Alors, que le temps vienne, où les cœurs s’éprennent.

Dates de représentation

Vendredi 26 Mai 2017 - 21:00
Samedi 27 Mai 2017 - 21:30
Dimanche 28 Mai 2017 - 16:00

Accès

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Théâtre des feuillants9 rue Condorcet
    21000 Dijon
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois
  • Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois
    © Pierre Grobois

Autour du spectacle

Dossier du spectacle Télécharger

LA PRESSE EN PARLE :