Vivipares (Posthume) | Théâtre en mai 2016

Vivipares (Posthume) - Brève histoire de l'humanité

groupe LA gALERIE

Texte et mise en scène Céline Champinot

Avec Louise Belmas, Maëva Husband, Elise Marie, Sabine Moindrot, Adrienne Winling

Collaboration artistique Nicolas Lebecque
Scénographie Emilie Roy
Lumière Claire Gondrexon
Chorégraphie Céline Cartillier
Arrangements PEM Braye-Weppe, Antoine Girard
Musique Céline Champinot, Antoine Girard, Mozart
Chants classiques Marion Gomar
Postiches Gwendoline Quiniou
Production, diffusion Mara Teboul – L’œil écoute

Production groupe LA gALERIE
Coproduction Théâtre Dijon Bourgogne – CDN
Aide à la coproduction et à la résidence La Loge
Avec l’aide de DRAC Rhône-Alpes, Région Rhône-Alpes, Le Centquatre – Paris, Maison des Metallos, Théâtre Ephéméride – Val de Reuil, le Collectif 12 – Mantes la Jolie, La Ferme du Buisson, Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint Denis. CNSAD, Theatre 95 – Cergy-Pontoise

01h50

Langue amorale, corps décomplexé et énergie fulgurante : Céline Champinot et son groupe LA gALERIE a chahuté Théâtre en mai 2015. Ça vous dit quelque chose cinq jeunes dégenrés jouant dans un coin ? Non ? Alors vous n’avez pas vu ces Vivipares qui mordent et qui marquent. Les créatures, vivaces et crues, reviennent pour en finir avec l’anthropo(s)cène, ce théâtre de l’Homme en bataille : « Des mythes de l’individu au devenir d’une communauté, Vivipares (posthume) est une brève histoire de l’humanité ». Aujourd'hui, elles ajoutent à l’épopée amoureuse et familiale du premier opus deux nouvelles parties, ouvertes au « devenir collectif et à la post(h)érité ». Dans leur garage, cartons collés, canapé fané, poster paradis, elles répètent leur spectacle bricolé. Ça chante, ça danse, ça meurt et ça ressuscite. Elles convoquent leurs heroes David Bowie et Charles Bukowski ; bourlinguent d’une gare de Bourg-en-Bresse à une cerisaie suisse. Pour échouer sous un déluge de pluie acide sur l’Arche de la défense de Noé, telles des méduses sur un radeau gonflé « au beau milieu des merdes flottantes de l’avenir moderne réalisé ». La performance est inénarrable, le délire désopilant. La culture pop aux icônes usurpées côtoie la mythologie exhumée dans une superbe poétique de la démesure. Portée par cinq insolentes talentueuses, cette parole radicale, riante et brutale dresse un portrait implacable des convulsions de l'époque.

  • Vivipares (Posthume) © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Vivipares (Posthume) © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Vivipares (Posthume) © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Vivipares (Posthume) © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Vivipares (Posthume) © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Vivipares (Posthume) © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Vivipares (Posthume) © Céline Champinot
    © Céline Champinot
  • Vivipares (Posthume) © Claire Gondrexon
    © Claire Gondrexon

Autour du spectacle

Dossier du spectacle Télécharger

LA PRESSE EN PARLE :

Céline Champinot | TDB CDN

INTERVIEW VIDÉO