Antigone 82 | TDB - CDN

Antigone 82

D’après Le Quatrième Mur  de Sorj Chalandon

Mise en scène Jean-Paul Wenzel

Adaptation Arlette Namiand

Avec Hassan Abd Alrahman (jeu et musique), Fadila Belkebla, Pauline Belle, Pierre Devérines, Nathan Gabily (jeu et musique), Pierre Giafferi, Hammou Graïa, Lou Wenzel

Scénographie Jean-Paul Wenzel
Création costumes Cissou Winling
Création lumières Juliette Romens
Création son Philippe Tivillier
Création vidéo Jérémy Oury
Assistante Lucile Delzenne

Production Dorénavant Cie, conventionnée par la DRAC et la Région Île-de-France
Coproduction MC2: —Grenoble ; Festival théâtral du Val-d’Oise (95)

Le texte est paru aux éditions Grasset et a reçu le Prix Goncourt des lycéens 2013

Du Mardi 16 Janvier au Vendredi 19 Janvier 2018
02h00

Aller monter Antigone de Jean Anouilh en 1982, en pleine guerre du Liban ? Rassembler des acteurs issus de chaque camp ennemi : chiite, chrétien, palestinien, sunnite et druze ? Malade, le metteur en scène grec Samuel Akounis, évadé en 1974 de la dictature des Colonels et réfugié en France, demande à son ami français Georges de réaliser son rêve. Créée en 1944, la pièce – revisitation de la tragédie de Sophocle, ou la lutte d’une jeune femme contre la volonté divine – s’humanise au contact de la seconde guerre mondiale : la résistante est symbole de la rébellion, même utopique, contre l’injustice. Ancien grand reporter de guerre, romancier et journaliste, Sorj Chalandon publie en 2013 Le Quatrième mur, grand succès littéraire et Prix Goncourt des Lycéens. Il déplace la pièce d’Anouilh dans une fiction aux contours réels, interroge ce qui mène l’humain à la guerre et l’y enferme. Jean-Paul Wenzel fait tomber le 4e mur, cette illusion théâtrale, cette séparation entre soi et le drame, pour faire revenir ce rêve de théâtre au théâtre. Le metteur en scène, pionnier de la décentralisation culturelle, a profondément foi dans le théâtre populaire. Avec l’adaptation théâtrale du roman écrite par Arlette Namiand, il place dans un dispositif intimiste tri-frontal, un chœur de huit acteurs venus d’horizons divers. Parmi eux, deux musiciens – dont le syrien Hassan Abd Alrahman – accompagnent les personnages, sur scène et à l’écran, entre Beyrouth et Paris. Cette œuvre poétique, politique et philosophique est un vif hommage à la fraternité, sublime et désespérée.

Dates de représentation

Mardi 16 Janvier 2018
Mercredi 17 Janvier 2018
Jeudi 18 Janvier 2018
Vendredi 19 Janvier 2018

Accès

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Parvis
    Saint-Jean
    Rue Danton
    21000 Dijon
  • Antigone 82 © DR
    © DR
  • Antigone 82 © DR
    © DR

Autour du spectacle

Dossier du spectacle Télécharger