Théâtre en Mai 2017

Le Temps et la chambre © Michel Corbou

LE TEMPS ET LA CHAMBRE

Dans un espace-temps bouleversé, c’est l’histoire d’une femme et de ceux qu’elle rencontre. Tragique et burlesque, harmonie et chaos, tissent l’irrationnel.
Cannibale © Jean-Antoine Raveyre

CANNIBALE

Ils s’aiment. Deux amants face à la maladie vont éprouver le désir d’union absolue, irrésolu. À l’abri dans leur chalet, ils cuisinent l’amour, la mort.
Nachlass © Samuel Rubio

NACHLASS - PIÈCES SANS PERSONNES

Dans un dispositif immersif et interactif, on chemine à travers huit pièces de la mémoire, emplies de la présence des absents. De ceux qui, un jour, ont décidé de leur mort.
Effleurement © Marikel Lahana

EFFLEUREMENT

Dans un salon de coiffure miteux, Bouboule s’affaire autour de sa mère. Face à la vitrine et à nos regards, elles parlent des hommes cruels et aimés, des secrets scellés, s’effleurent, s’évitent et nous touchent.
Disgrâce © Simon Gosselin

DISGRÂCE

Afrique du Sud post-apartheid : dans un monde renversé, David, afrikaner quinquagénaire, ouvre les yeux et perd pied. Disgrâce, roman magistral de J.M. Coetzee, est le théâtre du déclin des dominants.
Détruire © Josselyn Lambert

DÉTRUIRE

Deux hommes et deux femmes dans un hôtel, isolé. Ces êtres s’aiment et leur désir contamine. Membre des Chiens de Navarre, Jean-Luc Vincent adapte l’œuvre fascinante de Marguerite Duras.
Une Maison de poupée © Juliette Medelli

UNE MAISON DE POUPÉE

Est-on libre de s’aimer ? C’est un couple de notre temps : Nora gagne sa vie, Torvald garde les enfants. On en est où des rapports sociaux de sexe, de domination au sein du couple ?
Récits des évènements futurs © Kim Lan Nguyen Thi

RÉCITS DES ÉVÉNEMENTS FUTURS

Qui est-on face à la catastrophe qui vient ? Crédule, coupable, lanceur d’alerte ou lâcheur ? Face à l’accident, au cataclysme ou à la malédiction, des gens tentent ici de faire avec leur responsabilité.
Mais il faut bien vivre ! © Elise Sorin

MAIS IL FAUT BIEN VIVRE !

Série télé, fiction théâtrale et réalité du plateau démêlent depuis une réflexion sociologique, la question de la domination culturelle, de l’ascension sociale, du populisme comme de l’élitisme.
Chroniques d'une révolution orpheline © Grenier Neuf

CHRONIQUES D'UNE RÉVOLUTION ORPHELINE

2011, Damas : c’était le soulèvement d’un peuple pour la liberté. Sur les places et la toile, de l’enthousiasme à l’effroi, on suit la lutte de jeunes gens.
La Ballade du tueur de conifères © Vincent Arbelet

LA BALLADE DU TUEUR DE CONIFÈRES

C’est un trentenaire paumé, un Don Juan de notre temps qui enchaîne les conquêtes et échoue en tout. C’est une génération pour qui le monde est chute des utopies.
MayDay © Jean-Louis Fernandez

MAYDAY

Kate remonte le temps, lorsqu’à 11 ans, elle tua deux enfants. Conviant la petite fille qu’elle était, sa mère et sa grand-mère, elle se livre. Tiré d’un fait survenu en Angleterre en 1968, MayDay appelle à la délivrance.
Nous savons © Didier Léglise

NOUS SAVONS

En 2011 éclate l’Affaire Renault, une vraie histoire d’espionnage industriel fictif. Documents et reconstitutions trament une fiction dépassée par le réel, jusqu’à l’absurde.
Où les cœurs s'eprennent © Pierre Grobois

OÙ LES CŒURS S'ÉPRENNENT

Louise et Delphine veulent vivre le couple autrement. Thomas Quillardet réinvente Les Nuits de la Pleine Lune et Le Rayon Vert, deux films du cinéaste Eric Rohmer.