Ce qui nous regarde | Théâtre en mai 2016

Ce qui nous regarde

Compagnie du Dernier Soir

Conception et mise en scène Myriam Marzouki

Avec Louise Belmas, Rayess Bek, Rodolphe Congé, Johanna Korthals Altès

Avec la participation de Rahama Aboussaber-Tebari, Sabrina Cabralès, Hanane Karimi et Soreya Mammar

Montage et dramaturgie Myriam Marzouki, Sébastien Lepotvin


Ecriture au plateau avec des extraits de textes de Virginie Despentes, Pier Paolo Pasolini, Alain Badiou, Patrick Boucheron, Mathieu Riboulet, Myriam Marzouki et Sébastien Lepotvin

Remerciements à Bruno Nassim Aboudrar

Musique Rayess Bek

Lumières Eric Soyer

Vidéo Julie Pareau

Scénographie Bénédicte Jolys

Enregistrement studio et son Jean-Marc Bezou

Costumes Laure Mahéo

Regard chorégraphique Magali Caillet-Gajan

Assistanat mise en scène Isabelle Patain

Régie générale et plateau Bertrand Fournier

Régie son et vidéo Sam Babouillard

Régie lumières Emanuelle Petit

Construction décor Eclectik-Sceno et l'Atelier construction du TDB – Géraud Breton, François Douriaux

Production, diffusion Sébastien Lepotvin

Production déléguée Théâtre Dijon Bourgogne – CDN

Coproduction La Comédie de Saint-Étienne – CDN, Théâtre de l’Union – CDN du Limousin, La Comédie de Valence – CDN Drôme-Ardèche, MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Compagnie du Dernier Soir

Avec le soutien de La Maison des Métallos – Paris, Pôle culturel d’Alfortville, La Ferme du Buisson – Scène nationale de Marne-la-Vallée, Centre National du Théâtre, DRAC Île-de-France, ARCADI

Du Samedi 21 Mai au Lundi 23 Mai 2016
01h30

Que voyons-nous quand nous regardons une femme voilée en France ? Le sujet est sensible. À partir d'une mémoire familiale et en traversant l’Histoire, Myriam Marzouki - binationale franco-tunisienne, athée et féministe - sonde les affects et les imaginaires que convoque l’objet. Incompréhension, peur, fascination ? En interrogeant les regards portés sur le voile, l’artiste soulève également la question du corps féminin et de son émancipation. Se cacher n’est-il pas se montrer ? Quel serait le signe ostensible d’une liberté choisie ? Au-delà du débat binaire (pour ou contre), ce théâtre documentaire et subjectif confronte les perceptions du présent avec les réminiscences du passé à travers des extraits de L’Épître aux Corinthiens de Saint-Paul, de Vernon Subutex de Virginie Despentes ou de La Rage (La Rabbia) de Pier Paolo Pasolini. À cette matière, se tisse une iconographie composée de peintures, photographies, archives et témoignages actuels filmés. Sur une partition électro mixée live par le franco-libanais Rayess Bek, les trois interprètes aux corps engagés incarnent la diversité des regards et des sens possibles, leurs convergences et leurs antagonismes. Myriam Marzouki réalise un essai poétique et politique, ouvert à la libre interprétation. Et si on tentait de déplacer les perspectives, pour éviter les oppositions simplistes ?

Dates de représentation

Samedi 21 Mai 2016 - 21:00
Dimanche 22 Mai 2016 - 20:30
Lundi 23 Mai 2016 - 19:00

Accès

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Salle Jacques Fornier30 rue d'Ahuy
    21000 Dijon
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet
  • Ce qui nous regarde © Vincent Arbelet
    © Vincent Arbelet

Autour du spectacle

Dossier du spectacle Télécharger
Fiche pédagogiqueTélécharger

LA PRESSE EN PARLE :

LA PRESSE EN PARLE :