Disgrâce © Simon Gosselin

DISGRÂCE

Extime Cie

D’après le roman Disgrâce de John Maxwell Coetzee

Traduction Catherine Lauga du Plessis (Éditions du Seuil)

Mise en scène Jean-Pierre Baro

Avec Jacques Allaire, Fargass Assandé, Pierre Baux, Simon Bellouard, Cécile Coustillac, Pauline Parigot, Sophie Richelieu, Mireille Roussel

Adaptation Pascal Kirsch, Jean-Pierre Baro
Création lumière Bruno Brinas
Scénographie Mathieu Lorry Dupuy
Création son Loïc Le Roux
Costumes Majan Pochard
Régie lumière Pauline Falourd
Régie son Audray Gibert
Assistanat à la mise en scène Amine Adjina
Régie plateau et générale Adrien Wernert
Administration, production, diffusion Cécile Jeanson / Isabelle Melmoux (Bureau Formart)
Attachée de production Marion Krähenbühl (Bureau Formart)

Production Extime Cie
Coproduction CDN Orléans/Loiret/Centre ; La Colline, théâtre national ; CDN Besançon Franche-Comté ; Les Scènes du Jura, Scène nationale ; Théâtre Sartrouville Yvelines, CDN
Accueils en résidence Château de Monthelon ; Pôle Culturel – Alfortville
Avec le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques ; D.R.A.C. et Région Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Fonds d’insertion de L’éstba financé par Région Nouvelle-Aquitaine
Avec la participation artistique de ENSATT

Extime Cie est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Île-de-France et est associée à Les Scènes du Jura, Scène nationale pour la saison 2016/2017

Disgrâce de J.M. Coetzee, Copyright © J.M. Coetzee, 1999. All rights are reserved by the Licensor throughout the world. Arranged by Peter Lampack Agency, Inc.

Du Samedi 20 Mai au Lundi 22 Mai 2017
02h25

Afrique du Sud post-apartheid  : David Lurie, afrikaner quinquagénaire, enseigne la littérature à l’Université. Accusé de harcèlement sexuel par une étudiante avec qui il a eu une liaison, il refuse de se défendre et se réfugie chez sa fille Lucy. Dans la campagne isolée, il soigne les chiens malades. Jusqu’au jour où Lucy, agressée violemment, refuse de porter plainte. David ne comprend pas. Aveugle au renversement de la domination de l’aristocratie blanche, il ouvre les yeux et perd pied. En 1999, cinq ans après l’instauration de la démocratie, le sud-africain J.M. Coetzee – prix Nobel de littérature 2003 – publie le roman du revers de la ségrégation, un chef-d’œuvre. Fils d’un travailleur immigré sénégalais, travaillé par la question post-coloniale, Jean-Pierre Baro sonde notre angoisse face au déclin de la civilisation occidentale et de ses valeurs vieillissantes. « On ne vit pas impunément sur le dos de ceux qui ont été humiliés et spoliés […] sans en payer un jour le prix. » Dans un décor de tôle et en musique, les chiens aboient, la pluie tombe et les plaies de l’humiliation sont encore vives. Huit acteurs engagés incarnent cette fresque chantée, parlée, dansée, d’une ironie mordante.

Dates de représentation

Samedi 20 Mai 2017 - 21:00
Dimanche 21 Mai 2017 - 18:00
Lundi 22 Mai 2017 - 19:00

Accès

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Parvis
    Saint-Jean
    Rue Danton
    21000 Dijon
  • Disgrâce © Simon Gosselin
    © Simon Gosselin
  • Disgrâce © Simon Gosselin
    © Simon Gosselin
  • Disgrâce © Simon Gosselin
    © Simon Gosselin
  • Disgrâce © Simon Gosselin
    © Simon Gosselin
  • Disgrâce © Simon Gosselin
    © Simon Gosselin
  • Disgrâce © Simon Gosselin
    © Simon Gosselin

Autour du spectacle

Dossier du spectacle Télécharger

LA PRESSE EN PARLE :