Le Dieu Bonheur (+Greffes)

Textes
Heiner Müller
Bertolt Brecht

Traductions
Jean-Louis Backès
Francine Maier-Schaeffer

Mise en scène, scénographie, musiques
Alexis Forestier

Arrangements musicaux
Aude Romary

Avec
Jean-François Favreau
Alexis Forestier
Barnabé Perrotey
Aude Romary
Cécile Saint-Paul

Création sonore
Alexis Auffray
Jean François Thomelin

Complicité musicale
Franck Vigroux

Lumière
Eric Vergne

Administration et production
Céline Bouteloup

Production
compagnie les endimanchés

Coproduction
Théâtre des Bernardines de Marseille et CCAM de Vandœuvre-lès-Nancy

Coréalisation
La Fonderie - Le Mans, L’échangeur - Bagnolet

Avec l’aide de
ARCADI Ile-de-France/ dispositif d’accompagnement et de l’ADAMI

La compagnie les endimanchés est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Bourgogne

Du Mardi 7 Avril au Samedi 11 Avril 2015
02h00

Une figure philosophique, politique et quasi-mythique ressurgit aujourd’hui : le dieu Bonheur. Façonnée par Bertolt Brecht dans un opéra inachevé, sculptéepar Heiner Müller dans une pièce élaborée de 1958 à 1975, cette divinité hors d’âge venue du néant, tombe sur terre (dans un immense ballon gonflable) et se retrouve impuissante à déchiffrer la réalité et édifier un en-commun. Burlesque, cette pièce est tentative, échec et dissémination de la quête (im)possible du Bonheur que l’homme pourtant poursuit de tout temps. Alexis Forestier, fin poète-comédien-musicien forain issu de la scène alternative des années 1980 (avec le groupe les endimanchés), cultive un théâtre hybride, musical et plastique, fait de collages de matériaux bruts, bois et mots compris. Autour de Heiner Müller, il ouvre un cycle tramé d’éléments littéraires disparates, dans une perspective d’exploration des contextes politiques de nos existences. Passionnante opération qui le mène à livrer les documents primitifs d’une œuvre, dévoilant les processus créatifs et révélant la critique de l’histoire théâtrale. Antichambres de la pièce, la confrontation des brouillons de Müller et des fragments de Brecht crée une saisissante poésie itérative et raturée, matrice de ce qu’avaient à dire ces deux-là sur leur art et leur temps. Sur une musique qui tient autant de l’opéra savant que du rock garage, cette langue vive et indomptable active une « injonction à maintenir notre présent sur le qui-vive ». Un chaos bienvenu.

Dates de représentation

Mardi 07 Avril 2015 - 20:00
Mercredi 08 Avril 2015 - 20:00
Jeudi 09 Avril 2015 - 20:00
Vendredi 10 Avril 2015 - 20:00
Samedi 11 Avril 2015 - 21:00

Accès

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Parvis
    Saint-Jean
    Rue Danton
    21000 Dijon
  • Le Dieu bonheur © T. Guillot
  • Le Dieu bonheur © T. Guillot
  • Le Dieu bonheur © T. Guillot
  • Le Dieu bonheur © T. Guillot
  • Le Dieu bonheur © T. Guillot

Autour du spectacle

Dossier du spectacle Télécharger

LA PRESSE EN PARLE :