Le Misanthrope | TDB - CDN

LE MISANTHROPE

Texte Molière

Mise en scène Alain Françon

Avec David Casada, Pierre-Antoine Dubey, Pierre-François Garel, Gilles Privat, Lola Riccaboni, Régis Royer, Dominique Valadié, Marie Vialle
(distribution en cours)

Dramaturgie et assistanat à la mise en scène David Tuaillon
Décor Jacques Gabel
Lumière Joël Hourbeigt
Costumes Marie La Rocca
Musique Marie-Jeanne Séréro
Coiffure et maquillage Cécile Kretschmar
Son Léonard Françon

Production Théâtre des nuages de neige
Coproduction Théâtre de Carouge-Atelier de Genève ; Théâtre National de Strasbourg ; MC2 Grenoble ; Théâtre de la Ville Paris ; Théâtre du Nord, CDN - Lille Tourcoing Hauts de France

Du Mardi 12 Février au Samedi 16 Février 2019
02h00

Alceste aime Célimène qui aime la Cour, et ses atours. L’amoureux est si droit et sincère qu’il en devient mélancolique, asocial au regard des moeurs de l’aristocratie. Cet entre-soi où chacun exerce et subit les lois de la hiérarchie et les contraintes du cérémonial en vigueur ; où la politesse élime les émotions et les pulsions immodérées. En 1666, au moment où Molière écrit son oeuvre, la société de cour est devenue la formation élitaire du pays. Elle érige en son dispositif le contrôle de soi, la distanciation des affects et le raffinement du langage. Règles qui feront la distinction entre l’homme de cour et l’homme vulgaire mais qui, bientôt, s’étendront aux autres couches sociales. L’on perçoit les appétits cyniques d’une société où l’amélioration du rang de l’un entraîne de fait la dégradation d’un autre, où les ambitions et convoitises enlaidissent les rapports humains : l’amour, l’amitié et l’art poétique même selon Alain Françon. Toute ressemblance avec la réalité ne serait donc fortuite. Est-ce (se) trahir qu’accepter l’hypocrisie ? Auteur de cent mises en scène, l’artiste aborde pour la première fois Molière et, attentif à la musicalité de la langue, fait résonner l’alexandrin avec notre temps. Parmi sa belle troupe d’acteurs, on retrouve notamment Dominique Valadié et Gilles Privat – vus dans Le Temps et la Chambre de Botho Strauss à Théâtre en mai 2017 dont le metteur en scène était parrain. Dans un décor soigné, il s’attache à « arracher un bout de sens au chaos du monde ».

Dates de représentation

Mardi 12 Février 2019 - 20:00
Mercredi 13 Février 2019 - 20:00
Jeudi 14 Février 2019 - 20:00
Vendredi 15 Février 2019 - 18:30
Samedi 16 Février 2019 - 17:00

Accès

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

    • Le Misanthrope © Michel Corbou
      © Michel Corbou