LE PRÉAMBULE DES ÉTOURDIS

Librement adapté de
La Petite casserole d’Anatole d’

Isabelle Carrier (Ed.Bilboquet-Valbert)

Écriture et mise en scène
Estelle Savasta

Avec
Bastien Authié et Véronique Lechat
et en alternance

Jessica Buresi et Camille Forgerit

Scénographie et costumes
Alice Duchange

Création Lumière
Guillaume Parra

Création son
Paul Lévis

Création Vidéo
Kristelle Paré

Collaboration artistique effets visuels
Romain Lalire

Collaboration artistique
Valérie Puech et Iris Besnainou

Avec la voix de
Jessica Buresi

Administration de production
Laure Félix
assistée de
Aude Martino

Production
Cie Hippolyte a mal au cœur

Coproduction
Dieppe Scène Nationale, FACM (Fonds d’Aide à la Création Mutualisé) – Festival théâtral du Val d’Oise, Groupe Geste(s), MA Scène Nationale pays de Montbéliard, MC2 Grenoble, Théâtre de l’Olivier, régie culturelle Scènes & Cinés Ouest Provence

Avec l’aide d’
Arcadi Île-de-France/Dispositif d’accompagnements

Avec le soutien de
CRÉA/Festival Momix/Scène conventionnée Jeune Public d’Alsace, la Ville d'Eaubonne, de la ville de Nanterre, de la DRAC Ile-de-France


Du Lundi 23 Février au Jeudi 26 Février 2015
01h00

« Anatole est né d’un tas de casseroles. » C’est joli quand ça brille mais c’est bruyant et difficile. Il ne parle pas Anatole, il s’invente des panoplies pour traverser la vie car ce n’est pas facile quand on traîne une casserole derrière soi. Il n’est pas seul Anatole, il est avec Miette qui a « les os qui craquent comme le plancher d’une vieille maison » et cuisine toute la journée comme elle écrirait des lettres d’amour. Comment fait-on avec le poids de nos casseroles ? Doit-on s’en défaire ou peut-on en faire quelque chose ? Touchée par ce sensible récit pour la jeunesse, qui aborde la question du handicap avec une délicatesse rare, Estelle Savasta en crée une très libre adaptation pour la scène. Et pour cela, fait passer son écriture par l’enfance, mêlant aux mots maladroits les corps en éclosion et l’illusion, pour trouver comment c’est quand on est brouillé, chiffonné, carbonisé... Sur une musique bidouillée d’instruments de tambouille, tout est danse, mime et magie en un même mouvement emportant nos émotions imagées. C’est simple, beau et fragile. Ça a l’innocence, la joie et l’invention de l’enfance. En 2008 au festival À Pas Contés, Estelle Savasta crée Seule dans ma peau d’âne d’après Charles Perrault, nominé alors aux Molières. Son univers est un poème au delà du verbe qui conte la beauté de ce qui nous lie aux autres, la fragilité de nos handicaps minuscules et la « solidarité des ébranlés ». Elle explore le geste comme parole et met en scène des spectacles en langue des signes, notamment à l’occasion de collaborations avec Emmanuelle Laborit (International Visual Theatre).

À partir de 6 ans

Dates de représentation

Lundi 23 Février 2015 - 19:00
Mardi 24 Février 2015 - 15:00
Mercredi 25 Février 2015 - 10:00
Jeudi 26 Février 2015 - 15:00

Accès

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Salle Jacques Fornier30 rue d'Ahuy
    21000 Dijon
  • Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
    Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
  • Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
    Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
  • Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
    Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
  • Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
    Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
  • Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
    Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
  • Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac
    Le Préambule des étourdis © Danica Bijeljac

Autour du spectacle

Dossier du spectacle Télécharger
Les cahiers du TDBTélécharger