Outrages | TDB - CDN

Outrages, "L’Ornière du reflux"

Texte et mise en scène Pierre-Yves Chapalain

Avec Pierre-Yves Chapalain, Ludovic Le Lez, Julie Lesgages, Yann Richard, Kahena Saïghi, Catherine Vinatier

Collaboration artistique Yann Richard
Scénographie Mariusz Grygielewicz
Régie générale et plateau Frédéric Plou
Création et régie lumière Grégoire de Lafond
Création son Tal Agam
Régie son Jean de Almeida
Costume Elisabeth Martin
Production, diffusion Nathalie Untersinger

Partenaires Les Scènes du Jura, Scène nationale ; Théâtre de Sartrouville, CDN ; le TAB, Théâtre Anne de Bretagne, Scène conventionnée ; Le Canal, théâtre du Pays de Redon, Scène conventionnée pour le théâtre (aide à la résidence) ; La Maison du Théâtre — Brest ; Le Grand Logis — Bruz ; L’Archipel, pôle d’action culturelle — Fouesnant-Les Glénan ; Théâtre Dijon Bourgogne, CDN
Avec l’aide à la production de DRAC Bretagne
Avec le soutien du Fonds SACD Théâtre ; Région Bretagne ; Conseil général du Finistère
La diffusion de ce spectacle bénéficie du soutien financier de Spectacle vivant en Bretagne
Remerciements au Théâtre l’Échangeur, Bagnolet
La compagnie est soutenue par la DRAC de Bretagne (ministère de la Culture et de la Communication) au titre du conventionnement
Le texte est publié aux Solitaires Intempestifs

Du Mardi 11 Octobre au Samedi 15 Octobre 2016
01h45

Un bord d’océan, une fin de terre, des gens ordinaires. Mathilde est revenue auprès de ses parents, à la ferme. La jeune femme fait le ménage chez des gens âgés qui, pour certains, n’ont qu’elle. L’un d’eux, Edmond, lui lègue sa fortune à la condition qu’elle soit enterrée à ses côtés. Qu’est-ce que ce geste ? Ultime affront ou preuve d’un amour fou ? L’homme aurait ruiné la famille et accusé le père d’avoir causé la mort de sa belle-mère. C’était une nuit sur la grève, mais il ne se souvient de rien, le père. Trou noir. Pourtant Mathilde est aimantée par cet homme magnétique. Peut-elle aimer celui qui a détruit la vie de ses parents ? L’ornière du reflux est un sillon par lequel s’engouffrent les souffrances refoulées. Les bouteilles bues ne tarissent pas la haine, si vieille qu’elle a façonné les êtres, si trouble qu’elle pourrait faire naître en eux l’idée de meurtre. Portée par de superbes acteurs, la langue brute et belle de Pierre-Yves Chapalain remue les sentiments sédimentés. Déjà dans La Brume du soir – présenté au TDB en 2014 – régnait autour du secret familial ce climat mystérieux. Sur une terre rurale en mutation, l’intuition et la science se confrontent aux puissances archaïques, qui agissent sur la nature comme sur les hommes. Chapalain évoque Lynch ou Hitchcock, on pense aussi à Simenon, lorsque la réalité soudain dévie en thriller fantastique, sans innocent ni coupable. Dans l’inquiétante étrangeté de ce monde disloqué surgira, peut-être, enfin, l’amour.

Dates de représentation

Mardi 11 Octobre 2016 - 20:00
Mercredi 12 Octobre 2016 - 20:00
Jeudi 13 Octobre 2016 - 20:00
Vendredi 14 Octobre 2016 - 18:30
Samedi 15 Octobre 2016 - 17:00

Accès

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Salle Jacques Fornier30 rue d'Ahuy
    21000 Dijon
  • Outrages © Elisabeth Carecchio
    © Elisabeth Carecchio
  • Outrages © Elisabeth Carecchio
    © Elisabeth Carecchio
  • Outrages © Elisabeth Carecchio
    © Elisabeth Carecchio
  • Outrages © Elisabeth Carecchio
    © Elisabeth Carecchio
  • Outrages © Elisabeth Carecchio
    © Elisabeth Carecchio
  • Outrages © Elisabeth Carecchio
    © Elisabeth Carecchio
  • Outrages © Elisabeth Carecchio
    © Elisabeth Carecchio

Autour du spectacle

Dossier du spectacle Télécharger
Fiche pédagogiqueTélécharger