Timon/Titus | Théâtre en mai 2016

Timon/Titus

Collectif OS’O

D’après William Shakespeare

Mise en scène David Czesienski

Avec Roxane Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Baptiste Girard, Lucie Hannequin, Marion Lambert, Tom Linton

Assistanat à la mise en scène Cyrielle Bloy

Dramaturgie Alida Breitag

Scénographie et costumes Lucie Hannequin

Assistanat costumes Marion Guérin

Maquillages Carole Anquetil

Musique Maxence Vandevelde

Création lumières Yannick Anché, Emmanuel Bassibé

Production Collectif OS’O

Coproduction Scène nationale du Sud Aquitain, Le Carré – Les Colonnes scène conventionnée de Blanquefort et Saint-Médard-en-Jalles, Le Champ de Foire – Saint-André-de-Cubzac, Espace Treulon – Bruges, OARA, IDDAC

Avec l’aide au projet de DRAC Aquitaine, Conseil général des Landes

Avec le soutien de Spedidam, Adami

Ce projet bénéficie du Fonds d’Aide à la Création de la Ville de Bordeaux, structure soutenue par la Région Aquitaine

Timon/Titus est lauréat du Prix du Jury et du Prix du Public du festival Impatience 2015 organisé par le Centquatre, La Colline – théâtre national, le Théâtre du Rond-Point et Télérama

Du Mardi 24 Mai au Mercredi 25 Mai 2016
02h15

Qu’est-ce qui se doit ? Et puis c’est quoi, vraiment, la dette ? Dans le château familial, les quatre enfants Barthelôt ouvrent le testament du père quand débarquent un frère et une sœur cachés. Construite en analogie avec la dette de corps de Titus Andronicus et la dette d’argent de Timon d’Athènes de William Shakespeare, l’histoire discute aussi les idées de l’anthropologue David Graeber, initiateur d’Occupy Wall Street. Dans son pamphlet Dette, 5000 ans d’histoire paru en 2013, il propose l’annulation de la facture globale. Radical. Sur scène, les trois textes deviennent un seul récit en trois strates : la fiction familiale comme fil rouge, le vrai/faux débat économique et politique aux pupitres et les tragédies infiltrées. Les personnages se confondent, les conflits personnels s’accolent aux débats universels, la dette financière s’emmêle à la dette morale. L’engrenage meurtrier [de Titus] et la ruine haineuse [de Timon] attisent les cupidités, brisent les secrets des légitimes et des bâtards. Un vrai jeu de massacre : têtes coupées et corps crucifiés. Le collectif d’acteurs choisit le jeune berlinois David Czesienski pour les mettre en scène dans ce spectacle, lauréat du Festival Impatience 2015 – Paris. Insolemment pertinents, ces gens-là font vriller l’ordre du monde dans une tragi-comédie documentée, cinglante et sanglante.

Dates de représentation

Mardi 24 Mai 2016 - 20:00
Mercredi 25 Mai 2016 - 21:00

Accès

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte ...

  • Grand ThéâtrePlace du théâtre
    21000 Dijon
  • Timon/Titus © Pierre Planchenault
    © Pierre Planchenault
  • Timon/Titus © Pierre Planchenault
    © Pierre Planchenault
  • Timon/Titus © Pierre Planchenault
    © Pierre Planchenault
  • Timon/Titus © Pierre Planchenault
    © Pierre Planchenault
  • Timon/Titus © Pierre Planchenault
    © Pierre Planchenault

Autour du spectacle

Dossier du spectacle Télécharger
Fiche pédagogiqueTélécharger

LA PRESSE EN PARLE :